7   +   9   =  

Cela faisait fort longtemps que je n’avais pas pris de vacances… travail oblige et pourtant j’en avais grand besoin.
C’est alors que j’ai trouvé judicieux de poser mes jours entre les 2 ponts de Novembre, soit du 1er au 11, faisant ainsi 12 jours off que j’ai optimisé au maximum en choisissant 2 destinations : une froide à Stockholm et une tempérée/chaude en Sicile.

 

Pour la période, j’ai longtemps hésité sur la destination entre Madère, que je connaissais déjà mais que je voulais partager avec l’Homme d’Ailleurs, le Cap Vert, Lisbonne, une île en Grèce, ou encore entre la Sardaigne et la Sicile. Bref, je souhaitais une destination pas trop lointaine avec un climat encore agréable.

N’ayant jamais mis les pieds en Italie, commencer par une de ses îles semblait finalement être une très bonne idée.
Côté météo, j’ai eu de la chance : 2 jours d’orage (arrivée et départ) puis 5 belles journées à 24°C. J’ai vraiment déconnecté et profité de l’île hors-saison même si j’ai trouvé la Sicile un peu trop en mode ‘ghost island‘. Beaucoup de villes que j’ai traversé étaient littéralement déserte…

Destination la Sicile !

Destination Sicile

En route pour l’itinéraire de ce voyage que j’ai envisagé (comme souvent) sous forme de road-trip – la meilleure façon de découvrir une destination. Et puis idéal pour moi qui trouve difficile de tenir en place en voyage : EXIT les semaines hôtel-chambre-piscine-restaurant (de l’hôtel)-chambre-hôtel bis repetita !

Itinéraire road trip en Sicile

Jour #1
Arrivée à Palermo en fin de journée et route vers Cefalù

Jour #2
Traversée de l’île de Cefalù à Catania puis Syracusa

Jour #3
De Syracusa à la vallée des temples : Agrigento

Jour #4
De Agrigento à Trapani – le point de départ vers les îles Egades

Jour #5 et #6
Séjour like a local à Trapani

Jour #7
Départ de Palermo vers Paris

Retrouvez tous les articles postés sur la Sicile ici (incluant hôtels, visites et balades)

Sur ce parcours, vous trouverez les villes où j’ai dormi, mais aussi des stops intéressants comme : Caltanissetta, Noto, Ragusa, Marinella, San Capo Lo Vito mais aussi plein de villes et villages que j’aurais aimé visiter mais le temps m’a manqué, comme : Giardini, Naxos, Taormina, Caltagirone, Enna, Ségeste, Montreale… et les îles Egades !

Très triste de ne pas avoir été en excursion jusque dans les îles Egades, mais une mauvaise intoxication alimentaire lors d’un diner à Trapani m’a cloué au lit pendant 2 jours – Next time !
Pour ce voyage, j’avais réservé un vol + voiture de location et j’ai ensuite sélectionné mes adresses d’hébergements au gré des villes dans lesquelles je voulais m’arrêter – tout en testant différents types, de la chambre d’hôte à l’hôtel 5 étoiles, en passant par la location d’appartement chez l’habitant (mes premiers pas sur AirBnB.fr).
Lisez ici le récap de mes adresses où il fait bon dormir en Sicile.

 

Bon à savoir en SicileBon à savoir :
L’Italien est très bruyant
Adore conduire son scooter sans casque
Sans s’arrêter aux Stop ou Feu tricolore
Klaxonne à gogo
En voiture, l’Italien double en frôlant ton aile avant gauche (à la limite de l’accrochage)
Il mange des pâtes et boit jusqu’à pas d’heure
Mais comprennent le sans Gluten et se plient en 4 pour te trouver du bon pain pour le petit-déjeuner
S’endimanche pour parader dans les rues de la vieille ville, le dimanche !
L’Italien parle fort au téléphone, et téléphone beaucoup
Mais… on aime l’Italie, non ?
En tout cas, j’en ai eu une bonne première impression et me réjouis d’avance de visiter Florence, Rome ou encore Venise pour une prochaine escapade italienne.

Road trop Sicile

Road trop Sicile

Road trop Sicile

Road trop Sicile

Road trop Sicile

Road trop Sicile

Pour la semaine en Sicile, vous me suivez ? Attachez vos ceintures à l’arrière !