Début juillet, j’ai assisté à une dégustation exclusive de saké japonnais rares ou inédits en compagnie de Sylvain Huet et de nombreux producteurs locaux à la Maison WA, proche de la rue St Anne.
Ce RDV a été organisé à l’occasion du lancement officiel de la nouvelle édition du Salon du Saké qui se tiendra prochainement à Paris.

 

Lors de cette soirée, était organisé l’impressionnant rituel du kagami biraki (ouverture du miroir en français), geste cérémonial qui consiste à briser le couvercle d’un tonneau de saké que j’ai malheureusement manqué car je suis arrivé trop tard, mais qui sera certainement renouvellé lors du Salon du Saké.

Rituel du kagami biraki

Ont été présentés à cette dégustation, une sélection de sakés exceptionnels, dont certains encore introuvables en France, provenant notamment des préfectures d’Hiroshima, Hokkaido et Gunma, parmi lesquels :

Ryusei Zenshichi de la Maison de saké Fujii Shuzo, en présence du producteur
龍勢善七(藤井酒造/広島県)

Mizubasho de la Maison de saké Nagai Shuzo
水芭蕉(永井酒造/群馬県)

Dassai « Beyond » de Asahi Shuzo
獺祭磨きその先へ(旭酒造/山口県)

Shochikubai « Taruzake » de Takara Shuzo
上撰松竹梅「樽酒」(宝酒造/京都府)

Et bien d’autres encore !

Voici un échantillon de sakés que j’ai pu déguster et adoré – les photos ci-dessous pouvant vous aider à trouver
et acheter une bonne bouteille :

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

Dégustation de sakés japonnais Salon du Saké 2015

J’ai été impressionné de voir qu’il existe plus de 1 500 sakés différents et tous ceux que j’ai goûté (18 environ – oops !) étaient tous excellents ! Je connaissais déjà la saké et j’en étais déjà fan depuis longtemps. Ce qui était intéressant lors de cette soirée, était de pouvoir en déguster plusieurs et de les comparer. Certains étaient plutôt fleuris et fruités, d’autres très sec, d’autres encore pétillant mais tous très bon !
J’ai appris que le saké n’est pas un alcool qui se conserve, mais qu’au contraire il doit se boire dans l’année de fabrication. Il est très rare de conserver du saké en cave, mais pas exclu puisque j’ai dégusté un saké de 8 ans d’âge qui était excellent !

La fabrication du saké est tenue très secrète mais les ingrédients principaux qui le composent sont le riz, toujours poli, de l’eau, de la levure et des « koji ».

Sylvain Huet, à l’initiative de ce Salon dont la deuxième édition aura lieu fin 2015 est le 1er français à avoir été sacré « Saké Samouraï » en véritable expert du saké japonnais.
Il organise avec l’Académie du Saké une nouvelle édition du Salon du Saké
La 1ère édition intitulée « Sake Tasting » a réunit plus de 1 400 visiteurs sur 2 jours. Fort de ce succès, Sylvain Huet souhaitait réédité ce salon en allant toujours plus loin dans sa volonté de faire reconnaître la richesse et la diversité des sakés japonnais.

Sylvain Huet Salon du Saké 2015

En plus de la participation de tous les acteurs français et européens du saké, plusieurs grandes régions de saké seront présentes avec leurs producteurs.

Le Salon du Saké 2015 proposera de découvrir plusieurs centaines de sakés différents sans oublier les autres boissons japonnaises telles que le whisky, la bière et les boissons non alcoolisées.
En complément des dégustations, un programme de master class, de conférences et d’ateliers sera également mis en place.

Je sais pas vous, mais moi j’y serais !

Salon du Saké 2015

Le Salon Européen du Saké et des boissons japonnaises
Du samedi 31 octobre au dimanche 1er novembre 2015
De 11h à 19h
@ Centre des Congrès CAP 15
1-13 Quai de Grenelle
75015 Paris
Métro ligne 6 Bir-Hakeim ou RER C Champs de Mars – Tour Eiffel
Prix public : 15€
www.salon-du-sake.fr
Facebook : www.facebook.com/SalonduSake
Twitter : @sylvain_huet