4   +   5   =  

La Réunion

10 bonnes raisons de s’envoler vers l’Île de la Réunion !

La Réunion… Je lui dois beaucoup ! C’est après ce premier voyage que j’ai décidé de lancer mon blog, et que Rêver d’Ailleurs est né. De la passion de voyager en premier et du plaisir de partager les photos que je commençais à prendre timidement… Cela remonte à 2009. J’y suis retournée en 2010 et je suis toujours subjuguée par la beauté de cette destination. Une seule envie : y retourner en couplant pourquoi pas avec Rodrigues, et Maurice.

Ma première escapade a duré 1 bon mois, entre deux jobs (où comment savoir bien négocier son préavis ^^) et j’ai alors eu le temps de bien visiter et de rencontrer beaucoup de locaux… J’ai aussi envie d’y retourner avec un oeil plus aguerri en tant que blogueuse…

Suivez-moi sous le soleil !

1 > La chaleur en Hiver et le dépaysement

Le meilleur moment pour voyager sur l’île de la Réunion c’est de Novembre à avril lorsque la température monte sur le rocher pendant que la France se pare de son manteau hivernal… Et ça tombe bien car le prix du billet d’avion, hors vacances scolaire (donc pour janvier, et mars par exemple) est le plus attractif ! Et quoi de mieux pour savourer l’été avant l’été. Différentes compagnies se rendent sur l’île : Air France, Air Austral récemment depuis Marseille aussi, Corsair, …. Un clic sur votre billet d’avion et à vous les 38° (en moyenne), le soleil, le ciel bleu tous les jours, le farniente, le punch coco, les produits frais et le parler créole !

Et même si cette période est la plus favorable aux cyclones, cela apporte un brin d’exotisme supplémentaire. Dites-vous que si vous en vivez un, votre séjour ne ressemblera à aucun autre ! J’ai moi-même vécu le cyclone Gaël en février 2009 et j’en garde de très bons souvenirs (si on passe outre les dégâts causés…).

Voyage Ile de la RéunionVoyage Ile de la Réunion2 > Les fleurs, si nombreuses et si belles

>> Mon article complet : Fruits et fleurs de l’île de la Réunion

Autant de variétés possibles que de couleurs dans un nuancier, c’est dire ! Je me suis amusée à en prendre des tonnes en photo et j’adore respirer leur odeur ! On est loin de la pollution parisienne…

3 > L’ambiance des marchés

>> Mon article complet : Le marché de Saint-Paul

L’énorme marché à ciel ouvert de Saint-Paul est organisé toutes les semaines, du vendredi au samedi. Vous apprécierez d’autant plus les couleurs, les saveurs, les petits marchands, les odeurs d’épices, de fruits… Un vrai régal pour les yeux autant que pour vos papilles. Un seul conseil : allez-y très tôt pour éviter le monde et la chaleur qui assomme un peu (de janvier à mai) !

En descendant vers le Sud, vous atteindrez Saint-Pierre et son marché, couvert celui-ci. De mémoire, il est ouvert tous les jours et propose une grande proportion de produits issus de l’artisanat local… ou du moins de pas très loin. Souvent de Madagascar. ET acheter contribue à l’économie locale alors j’ai rapporté pas mal de souvenirs, en bois, coco, lianes, …

Voyage Ile de la Réunion

Marché de la Réunion4 > Le Sud sauvage de l’île

Ma partie préférée de l’île est le Sud sauvage, à partir de Saint-Pierre. Rouler en direction du petit village créole de Petite-Île, tôt le matin, afin d’y acheter croissants et café à emporter pour descendre prendre son petit-déjeuner sur les coups de 7h du matin sur la plage de Grande Anse.
Attention, la baignade y est interdite par la présence de requins mais un joli bassin délimité par de grosses pierres est accessible sur la gauche de la plage pour y faire des brasses coulées. L’ambiance est magique et les couleurs dingues : du bleu au vert très dense.

Plage de Grande Anse La Réunion

Plage de Grande Anse – La Réunion

Plage de Grande Anse La Réunion5 > Le Cap Méchant

La roche côtière devient de plus en plus volcanique au fur et à mesure que l’on descend vers le Sud de l’île et que l’on approche donc du monstre : le volcan le plus actif de France – le Piton de la Fournaise.
le Cap Méchant est assez particulier car il ne ressemble à aucun autre endroit de l’île. L’océan s’y déchaîne. Et puis vous serez peut-être accueilli par cette dame, la pauvre, un peu folle, qui vous racontera monts et merveilles ! Quoi que… je crois qu’elle n’est plus trop là-bas depuis quelques teps alors qu’elle a œuvré des années à accueillir bizarrement les vagues de touristes… Profitez du spectacle de ce paysage et respirez les embruns !

cap Méchant Réunion

cap Méchant Réunion6 > Défier les éléments et surtout l’eau

On dirait que l’eau est une source inépuisable sur la Réunion. Il y a de l’eau tout autour, d’abord avec cet Océan Indien, et à l’intérieur de l’île avec ses innombrables cascades, notamment au Cirque de Salarie, très humide. Mais pas que… le rocher compte d’autres jolies cascades, accessibles après quelques minutes, voir heures de marche. IL y a celles qui sont très connues, et vite envahies d’une horde de touristes en maillot, et puis d’autres plus discrètes, où il ne faut pas avoir peur de s’aventurer pour s’offrir un plongeon dans ses eaux transparentes… Je pense au bassin des Cormorans, mais aussi la cascade Grand Galet le long de la rivière Langevin, en direction du Sud sauvage. Plein d’autres sillonnent l’île, alors un conseil : ne sortez jamais sans maillot, car pour la plupart vous pourrez y faire un saut, dans une eau si pure ! Cascade Ile de la Réunion

7 > La géologie de l’île et la création de ses Cirques

>> Mon article complet : Les 3 Cirques de la Réunion

La Réunion compte 3 cirques : Mafate, Cilaos et Salazie.
Mafate est non accessible par la route, vous pourrez alors vous y rendre seulement en empruntant l’un des nombreux circuits de randonnées, accompagné d’un guide, c’est toujours plus sage. Le ravitaillement de ce cirque se fait par hélico une fois par semaine et sur place la communauté vit essentiellement des produits de la nature. Une beau trek à s’organiser.

Cilaos est accessible en empruntant une route très sinueuse. Comme nous souhaitions faire une grande randonnées sur place, nous avons opté pour l’option bus pour nous y rendre. Cela nous permettait de bien profité du paysage le long de la route, et de rentrer tranquiles même si nous étions fatiguées. la route est assez dangeureuse aussi, très sinueuse, avec des tunnel étroits et parfois des zones où un seul véhicule peut passer…
Le bus local part de la ville de Saint-Louis et coûte seulement 3€ l’aller-retour.

Cirque de Cilaos île de la RéunionSalazie est le cirque le plus vert et le plus calme. Sans doute le plus humide aussi étant donné le nombre de cascades et points d’eau que vous rencontrerez sur votre chemin. Mais cela donne un caractère bien particulier au paysage, notamment au niveau du « Voile de la Mariée ».

Cirque de Salazie île de la RéunionDe superbes randonnées sont organisées au départ de chaque cirque et permettent d’admirer la diversité des paysages, la faune locale et la flore ambiante. Il y a une grande différence entre chaque cirque, donc le mieux est de les parcourir tous les 3. Ils sont aussi bien différents du reste de l’île, donc ne passez pas à côté.
Pour les rando / treks, mieux vaut être un minimum entraîné car les dénivelés sont importants et certains passages un peu compliqué (passage via des échelles, etc…) mais les paysages valent l’effort sans hésitation !

8 > Les activités sportives, par milliers

La Réunion est une île sauvage et sportive quand Maurice est dédiée au farniente. Une des raisons pour laquelle, un combo des deux est souvent agréable – pour se dépenser, puis se reposer, toujours sous le soleil.

Les activités sportives ne manquent pas à la Réunion. Je ne les aies pas toutes testées, mais je sais que tout existe ou presque. Renseignez-vous sur votre préférée et réservez en amont de votre voyage. Pour ma part, j’ai réservé une séance de plongée (à Saint-Gilles, depuis le port) pas très concluante (une fois au large, j’ai eu trop peur de me lancer à l’eau… et finalement le snorkling sur la plage de l’Hermitage c’est pas si mal… Et j’ai tenté le saut en parapente, au départ du seul lieu possible à Saint-Leu (à côté de Kelonia – le centre des tortues).
Autant sous l’eau, je ne me sens pas bien, autant je n’ai pas le vertige et j’aime ce type de sensations. Au rythme de la météo j’ai réservé mon vol en parapente et c’est bien équipée et accompagnée d’un guide que j’ai fait le grand saut – au dessus du lagon de la côte Ouest, en survolant la route des Tamarins (en construction en 2009), les villages du Colimaçon et du Plate. Tout ce qui est vu du ciel est toujours plus beau… car rare et unique.
Tout se fait en douceur, il n’y a vraiment pas de crainte à avoir. Les équipes sont ultra sympa et mettent bien à l’aise en expliquant tout ce qu’il se passe, ce qu’il faut faire et en veillant à ce que personne ne s’angoisse.saut en parapente île de la Réunion

9 > Prendre de la hauteur

>> Mon article complet : Les hauts-lieux de la Réunion

Outre les visites dans les cirques, qui permettent de prendre un peu de hauteur et de se rendre compte du côté majestueux des paysages, il y a d’autres endroits où il est possible de grimper pour toucher les cimes des monts réunionnais.

L’un de mes préférés est le Piton Maïdo qui culmine à 2 190m d’altitude. La route est tortueuse et au bout de 365 virages en épingles, on arrive à ce sommet et cette vue à couper le souffle – un magnifique spectacle sur le cirque de Mafate et la côte balnéaire de Saint-Gilles-les-Bains.

Le Piton Maido à la Réunion

Il y a aussi la randonnée sur plusieurs jours qui mène au Piton des Neiges, que je n’ai malheureusement pas eu le temps de faire, mais qui est un MUST de l’île. Surtout, d’après ce que j’ai entendu et qui m’a donné envie, de se lever avant le soleil, et de finir l’ascension jusqu’à être au sommet pour le lever du soleil… Un moment que tout le monde décrit comme magique… Mais il faut être prêt à gravir les derniers mètres à la lampe frontale après une nuit en tente dans le froid. Car même s’il fait très chaud à la Réunion, les sommets sont souvent frisqués. D’où le concept de porter une veste polaire le matin, et le bikin l’après-midi sur la plage. Vous dites insolite ?

A ne pas louper non plus, le Piton de la Fournaise qui culmine à 2 631m (le plus haut de l’île) pour les plus courageux qui tenteront l’ascension (5h de marche aller/retour). Pour les autres qui resteront au Pas de Bellecombe, ils pourront savourer le paysage à quelques 2 311m et pourront s’aventurer au moins jusqu’au petit cratère et savourer ce paysage si lunaire. L’arrivée au Piton est fantastique mais la route jusque-là est tout aussi belle. Traverser la route des sables reste l’un de mes souvenirs favori. Je l’ai fait de jour, le matin tôt, et dans l’après-midi sous une épaisse brume et y’a pas photo (c’est le cas de le dire), organisez-vous pour y aller le matin très tôt – pour une question de sécurité aussi !

Piton de la Fournaise à la Réunion10 > Visiter le plus de villages possibles, dont certains classés « plus beaux de France »

Et on comprend vite pourquoi. Déjà parce qu’ils sont sur une île divine et aussi parce que la faune locale est au RDV. Des fleurs aux arbres fruitiers, il y en a des tonnes, et c’est tellement agréable de s’y balader. Je me souviens encore de ma visite du village Entre-Deux (situé littéralement entre deux cirques) où j’ai fait mon marché avec les bananes, mangues et avocats tombés sur le bord de la route, tout en photographiant les beaux hibiscus et autres oiseaux paradis (ou Strelisia). Sans parler des jolies maisons créoles colorées… J’ai adoré !
Et ma ville préférée est sans hésiter Saint-Pierre car plus authentique comparée à Saint-Gilles et Saint-Paul mais surtout très animée localement. Un vrai coup de coeur. Les villes de l’est de l’île m’ont moins touché…

Case créole au village Entre-Deux à la Réunion

+++ Les mecs, voudront :

– Passer des heures sous l’eau que se soit avec masque et tuba ou en sortie plongée – et faire ami-ami avec les poissons croisés !
– Goûter à TOUTE la cuisine créole – et avec toutes les activités sportives dont l’île regorge, ils ont de quoi perdre les quelques kilos superflus pour mieux dévorer ! (> mon article sur le restaurant La Marmite)
– Parcourir l’île et essayer les randonnées, notamment à la découverte des Cirques : notez celles de Cap Noir, Cascade Bras rouge, Trois bassins, …
– S’attaquer au Piton de la Fournaise et ses 5h de marche en territoire aride pour arriver à son sommet en ébullition (prévoir beaucoup d’eau et une casquette !)
– Le Cirque de Salazie avec son voile de la mariée, son village, sa verdure et sa fraîcheur, l’ambiance de son village, passer une nuitée en gîte au son de la guitare de Patrick, … et ses randonnées, encore !
– Faire la chasse aux Gouzou. Pour cela, il faut y aller pour comprendre 😉
– Prolonger le plaisir et farnienter sur la plage, ou prendre l’apéro les pieds dans le sable
Se baigner tous les jours (> mon article sur la plage de l’Hermitage)
– Goûter au tartare de thon, au petit resta sur le sable à la Saline-les-Bains

Retrouvez toutes mes visites faites sur l’île de la Réunion en cliquant ici : Visiter l’île de la Réunion !