Pays de Gex – Ain

10 bonnes raisons de s’envoler vers le PAYS DE GEX dans l’Ain !

Fin Mai, je suis partie à la découverte du Pays de Gex dans l’Ain – le 1er département français qui colle la Suisse… si près que notre gare d’arrivée était Genève. Mais Bourge-en-Bresse est aussi pratique selon le territoire que vous souhaitez explorer.
4 territoires composent ce département situé au Nord de la région Rhône-Alpes :
– Nord-Ouest : La Bresse connue pour sa célèbre volaille de Bresse AOP
– Sud-Ouest : La Dombe réputée pour ses coins de pêche (traditionnelles) très producteurs de novembre à mars
– Nord-Est : le Pays de Gex pour son fromage
– Sud-Est : le Buget

1> Une région montagneuse offrant des activités aux 4 saisons

Je me suis donc rendue dans le Pays de Gex qui possède les plus hautes montagnes du Jura, même si nous restons en « moyenne montagne » puisque le plus haut sommet – Crêt de la Neige culminant à 1720 mètres.
Qui dit « montagne douce » entend activités pluri-disciplinaires tout au long de l’année, accessibles aux familles. Aux 4 saisons, il est possible de pratiquer le ski alpin bien sûr en dévalant les 49 pistes aménagées, mais aussi le ski de fond et d’autres activités neige classiques, de dévaler la piste de luge la plus longue d’Europe (même si je crois qu’elle a été doublée depuis…), de parcourir de mythiques étapes à vélo du Tour de France dont l’étape du Colombier avec son col hors-catégorie, de pratiquer la randonnée à pieds ou en VTT, …

Hiver comme été, la station Monts Jura se distingue aussi par

Le département s’étend sur 120km2 donc facile à parcourir, avec une seule rivière qui le divise en deux, du Nord vers le Sud : L’Ain – affluent du fleuve Le Rhône.

2> Réouverture du Château de Voltaire, à Ferney

C’est à l’occasion d’un court séjour organisé avec des journalistes que j’ai été invitée à découvrir l’Ain pour célébrer en avant-première la ré-ouverture du Château de Voltaire après 2 ans d’intenses travaux.

Nous avons bénéficié d’une visite très spéciale puisque immergés dans les coulisses de l’avant-ouverture et avant même que notre Président de la République – Emmanuel Macron se rende sur place pour inaugurer ce lieu chargé d’histoire, le lendemain après-midi. Autant dire que toutes les équipes étaient sous stress pour finir les derniers travaux dans les 12h avant le grand jour !

J’ai alors découvert le parc arboré, la petite église et l’orangerie pour enfin pénétrer à l’intérieur du château.

Voltaire a vécu dans cette demeure pendant plus de 20 ans. Il en était l’heureux propriétaire depuis 1758 et même le Seigneur du village du fait qu’il ait permis de rendre les cultures environnantes plus exploitables en créant des marais pour assainir les terres. Il est également à l’origine de la manufacture royale qui montre un Voltaire « industrieux ».

Voltaire meurt à Paris en 1778 chez son ami le Marquis de Villettes qui racheta ensuite le château. Puis en 1945, des investisseurs peu scrupuleux acquièrent à leur tour le domaine pour en faire « n’importe quoi » : ils désunissent par exemple la maison des terres et des autres bâtisses autour, vendent la collection voltairienne à l’unité, et j’en passe…
Puis finalement, une famille rachète à nouveau la propriété dans l’espoir de tout reconsolider et surtout d’unifier à nouveau tous les éléments la composant – c’est le château tel qu’il est possible de le visiter aujourd’hui.
Classé au titre des monuments historiques depuis 1958, c’est en 1999 que l’Etat acquiert le domaine pour l’ajouter à sa liste déjà longue de Monuments Nationaux.
Ce sont donc 4 propriétaires qui se sont succédés à la mort de Voltaire.
En 2011, sous le régime de Mitterrand, il fit labelliser le château à la « Maison des Illustres » et ce sera le premier du genre.

Après 2 ans de travaux de rénovation (pour un budget d’environ 9 millions d’euros), le château de Voltaire est fin prêt à re-ouvrir ses portes aux visiteurs, depuis le 31 mai 2018 soit 200 ans après la mort de Voltaire.

Château de Voltaire à Ferney

Château de Voltaire à FerneyChâteau de Voltaire à Ferney

Château de Voltaire à Ferney

Château de Voltaire à Ferney

Château de Voltaire à Ferney>> Infos : Château de Voltaire – Allée du Château – 01210 Ferney-Voltaire – www.chateau-ferney-voltaire.fr

3> Visite de la ville thermale de Divonne-les-Bains

Grâce aux bienfaits reconnus de ses eaux, la charmante petite ville de Divonne-les-Bains bénéficie d’une réputation de la meilleure station thermale du « mieux-être » de l’Ain !

Construite alors sur le thermalisme grâce à son « eau divine » elle doit la création de ses installations à Paul Vidard, crateur des thermes de la ville.

Né à Strasbourg, il a étudié la médecine et passait toutes ses vacances à Divonne avant de tomber amoureux et de s’y installer définitivement.

Divonne-les-BainsL’eau est partout et constante même en période de canicule et surtout, toujours à la même température : 8°C.
Il s’est alors largement penché sur la rhumatologie et le premier centre thermal a vu le jour dans une ancienne papeterie alors abandonnée.

C’est grâce à une technique d’emaillotage pendant 20 minutes à 8°C que l’on créé le phénomène de sudation qui permet d’éliminer toutes les toxines et de purifier l’organisme – suivi d’une douche chaude.

Divonne-les-Bains est connue pour ses cures spécialisées anti-stress & burn-out, etc… mais aussi rhumatologie depuis 2018 (le grand retour, après des années d’absence).

Accompagnés de notre guide, nous avons remonté la source pour mieux comprendre l’histoire de la ville, en commençant par Emma – la source d’eau plate bouillonnante. De cette source est née une légende, celle de Sylvia – reine de la forêt.

Source Emma à Divonne-les-Bains

Source Emma à Divonne-les-BainsLa cure thermale est tout de suite connu devenu un effet de mode – les adeptes ne venaient non pas pour se soigner mais bien pour se montrer. Ce type de séjour était plutôt réservé à la bourgeoisie du 19ème siècle.
Il a donc fallu adapter les structures à cette clientèle plus exigente, et le style mauresque avec ses courbes, ses couleurs blanc et rouge, … est apparu.

C’est en 1845 que l’on célèbre l’ouverture d’un deuxième therme à Divonne, dans un village où pourtant l’artisanat dominait. Et si on se remet dans le contexte de l’époque, il fallait pas moins de 14h de voyage pour rejoindre Divonne depuis Paris. Ce deuximèe centre prend son eau à la source Barbilaine.

Théâtre de Divonne

Source Barbilaine DivonneEt puis les cures se sont émancipées avec de nouveaux visiteurs profitant de l’arrivée de la Sécurité Sociale – la fréquentation des lieux devient alors moins bourgeoise et l’apparition d’un bâtiment plus « simple » est apparu dans le paysage pour être en accord avec cette clientèle plus populaire. Mais aujourd’hui l’architecture s’apparente davantage à un « hopital » qu’à un joli centre thermal puisque construit avec le style des années 60.

Ce lieu est aujourd’hui la Mairie de Divonne.

Mairie de Divonne-les-BainsLa nouveauté à venir est que l’eau si bienfaisante de Divonne sera bientôt mise en bouteille, d’ici à 2020-2021 et tout le monde pourra alors bénéficier de ses propriétés (proches de celles d’Evian – riche en Calcium, Magnésium et faiblement minéralisée, mais avec moins de Nitrates).

Nous arrivons au sommet de notre balade, à la Grande source :

Grande source de Divonne-les-Bains

Grande source de Divonne-les-BainsL’eau était finalement disponible dans les centres, mais pas à l’extérieur pour se baigner librement (et gratuitement), c’est alors que le lac de Divonne est apparu – comme un grand point d’eau public où les gens pouvaient se réunir – avec une plage ouverte à partir du 2 juin.

>> Plus d’infos : www.divonnelesbains.com

4> Profiter des produits locaux et visiter une fromagerie

En plus des activités sportives que le département propose, l’Ain dispose de très bons produits locaux dont 7 AOC réparties entre les volailles, les fromages et les vins.

Nous avons eu l’occasion, au cours de notre séjour de faire une pause gourmande à la Fromagerie de l’Abbaye à Chezery-Forens pour découvrir le processus de fabrication du Bleu de Gex, fine fleur des pâtes persillées au goût subtile de noisette – AOC depuis 1977.

La fromagerie – seule coopérative de l’Ain – compte 4 salariés spécialisés dans la fabrication quotidienne de Bleu de Gex, Comté et Tome et reçoit la matière première en provenance de 9 exploitations regroupées en GAEC pour la récolte.

Le processus de fabrication commence dès 4h du matin, chaque jour avec la collecte du lait et sa mise en cuve avec l’ajout de ferments (penysillium pour ajouter le Bleu) et de pressure pour faire chauffer le tout à 28°C.Fromagerie de l'Abbaye AinVient ensuite le moment de découper le caillé, suivi d’une succession de brassages alternés avec des temps de repos pendant environ 1h (ou du moins jusqu’à ce que le fromager décide que la cuve est prête à être remontée – le grain au fond de la cuve et le petit lait – ou serum – en surface).

Il faut ensuite séparer les deux couches, mettre le grain en moule et laisser reposer jusqu’en début d’après-midi… puis le fromager viendra apposer la marque Gex et sa date de fabrication avant de le laisser reposer en cellule. On change les moules puis on met en séchage.

Fromagerie de l'Abbaye Ain

Fromagerie de l'Abbaye AinLe lendemain matin – les fromages entrent en cave où ils seront tournés et salés pendant 4 jours pour finir de supprimer le serum. Cette action permet de faire entrer l’oxygène. Puis ils vont reposer en cave pendant 21 jours (pour le Bleu de Gex notamment) et ils seront bons à être commercialisés sous 25 à 30 jours.

Fromagerie de l'Abbaye Ain

Fromagerie de l'Abbaye AinConcernant le petit lait, il sert à faire de la crème et du beurre ou même le Comté.

La fromagerie est ouverte tous les jours et produit environ 500 tonnes de Bleu de Gex à l’année qui sont vendus exclusivement en local, voir régional (Rhône-Alpes et Jura) et environ 80 tonnes de Comté.

Fromagerie de l'Abbaye Ain>> Plus d’infos ici : www.fromagerie-abbaye.fr
Tél : 04 50 56 91 67

5> Se promener dans la nature jusqu’aux « pertes de la Valserine »

Autre sujet important dans l’Ain, c’est le pouvoir le l’eau de source ! Avec notamment la rivière Valserine qui coule de Bellegarde à Mijoux et qui a obtenu le premier label de « Rivières Sauvages » en octobre 2014. Nous avons eu la chance de nous balader sur ses rives aux abords de la ville de Lancrans.

La Valserine s’écoule dans un vaste réseau et alterne entre canyons, fissures et marmites connues sous le nom de « Pertes de la Valserine ».

Sylvain, notre gyide nature nous promène à travers la forêt en nous expliquant que la rivière a creusé la roche naturellement jusqu’à former des « oulles » puis fnit par se jetter dans le Rhône à environ 25-30kms de là – à la sortie de la ville de Bellegarde.

>> Contactez Sylvain PONCET pour votre balade – www.sylvain-guide-rando.com
Par téléphone : 06 74 33 06 37 ou email : sylvain.poncet@orange.fr

Balade le long de la Valserine dans l'AinLa balade est super agréable et le paysage assez fou – la nature a tous les droits et nous fait bien savoir qu’elle est plus forte que quiconcuqe veut s’y aventurer !

Balade le long de la Valserine dans l'AinBalade le long de la Valserine dans l'AinBalade le long de la Valserine dans l'Ain6> Visiter le barrage de Génissiat à Injoux-Génissiat

La CNR (Compagnie Nationale du Rhône) est le 1er producteur d’électricité exclusivement renouvelable en France et gestionnaire du fleuve Le Rhône. Dans cette idée, elle propose une visite guidée, interactive et pédagogique où se mêlent art, histoire et technologie hydraulique.

Au total Génissiat permet la production d’une énergie moyenne de 1,7 milliard de kWh par an – soit une puissance de 3600MW à 85% hydraulique, 13% éolien et 2% photovoltaïque.

Il est possible aujourd’hui de visiter cet ouvrage monumental, au coeur duquel on se sent vraiment petit, à la conception architecturale remarquable, surtout quand on se remet dans les conditions de son époque de construction (1948 – après 11 ans de travaux). Génissiat a participé à la construction énergétique de la France et contribue à la transition énergétique du pays.

La visite inédite à laquelle j’ai eu droit permet de pénétrer dans la salle des machines, la salle des commandes, à l »intérieur même du barrage pour comprendre l’histoire du barrage-centrale de 10 mètres de haut et comment est produite l’électricité à partir de ressources naturelles : eau, vent et soleil.

Barrage de Génissiat Ain

Barrage de Génissiat Ain

Barrage de Génissiat Ain

Barrage de Génissiat Ain

Barrage de Génissiat Ain

Barrage de Génissiat Ain>> Plus d’infos ici : www.lescircuitsdelenergie.fr
Tarif : adulte 10€ (gratuit pour les -18 ans) – Ouvert de avril à octobre de 10h à 18h.

7> S’attabler pour déguster une volaille de Bresse (entre autres)

– Restaurant gastronomique Les Cépages à Thoiry
A 15 minutes de Genève, le restaurant est installé dans une belle demeure typiquement gessienne de 1830 où le Chef Jean-Pierre Delesderrier propose une cuisine créative et saisonnière réalisée à partir des produits locaux.

Le service est aux petits soins et m’a toujours trouvé une super alternative sans gluten ! La déco du restaurant est très agréable, moderne et colorée, avec un accès à la terrasse qui donne sur une piscine…

>> Les Cépages – Thoiry – www.lescepages.com

Restaurant Les Cépages à Thoiry

– Restaurant La Mainaz à Gex

Niché en pleine montagen, dans les montagnes qui domine le lac L »man et offre une belle vue panoramique sur le Mont-Blanc à ciel découvert (car les nuages et la brume remplaçaient l’eau du lac lors de mon séjour) se trouve un très bel hôtel. La décoration est typée chalet d’hiver avec de beaux objets vintage et du linge de lit douillet.
D’ailleurs la qualité de la literie m’a fait regretter de n’y passer qu’une nuit tellement j’ai bien dormi !

Côté restaurant, le diner nous a été servi dans la salle panoramique pour admirer le coucher du soleil – magique – en savourant une cuisine inventive et très fraiche. Je recommande les yeux fermés !

>> La Mainaz- Route de la Faucille D1005 – 01170 Gex – www.la-mainaz.com

– Restaurant Le Sorgia à Lancrans

Le Chef Alexandre Marc propose une cuisine traditionnelle préparée à base de produits de saison, et si possible du terroir voir même du jardin ! La maison Marion est une institution local depuis plus d’un siècle et on le ressent quand les clients se croisent et se saluent à tour de rôle…

>> Le Sorgia – 39 Grande Rue – 01200 Lancrans – www.lesorgia.fr

8> Choisir un bel hôtel pour retrouver Morphée

– Hôtel La Mainaz

Si vous reprenez ma raison n°7, vous verrez que nous y avons dîné, mais aussi passé la nuit… pour se réveiller face au Mont-Blanc ! Je reviendrais sur cet hébergement dans un article plus complet… à suivre !

Hôtel La Mainaz à GexAutre hôtel recommandé : le Domaine de Divonne-les-Bains, aussi Casino de la ville

9> S’imprégner de l’authenticité de l’Ain

Plusieurs musées sont ouverts à la visite et permettent de mieux découvrir l’histoire du patrioine à travers :

– La Maison de Pays en Bresse
C’est l’histoire incroyable de la Ferme des Mangettes, sauvée de la destruction, et entièrement démontée puis reconstruite à l’identique sur un nouvel emplacement. Trois autres bâtiments d’exploitation furent par la suite ajoutés et l’ensemble présente désormais de précieux témoignages sur l’architecture bressane et représente ainsi une vitrine sur la vie rurale d’autrefois.
>> 100 route de Bourg – 01370 Saint Etienne-du-Bois – www.maisondepaysenbresse.com

– Musée des Sapeurs Pompiers
Il s’agit ici d’une exposition permanente de matériels, équipements, techniques, témoignages vivants… de près de 200 ans d’histoire pour un patrimoine qui rend hommage au dévouement des pompiers.
>> 380 avenue des Alpes – 01170 Gex – www.paysdegex-lafaucille.com

– Musée du train miniature
Qui n’a pas rêvé de train électrique pendanr son enfance ? Mieux, qui n’y a pas joué ?
Cette exposition permanente de modélisme ferroviaire est un modèle du genre. Sur 200 m2; l’immense maquette animée par des centaines d’automates au réalisme étonnant est parcourues par 35 rames de trains à travers 1km de circuit miniature. A voir !
>> 96 place des Halles – 01400 Châtillon-sur-Chalaronne – www.museedutrainminiature.com

10> Surfer sur les lacs du Haut Bugey

A la frontière avec le Bugey, au sud du Pays de Gex se trouvent d’incroyables lacs naturels parmi lesquels Nantua, Sylans ou encore Genin (perché à 850m d’altitude) qui évoquent les contrées nordiques. Selon le lac et la saison, il est possible de s’y baigner, d’y pêcher, d’y faire des activités nautiques : voile, plongée, … ou encore de s’y promener en pleine nature.

>> Plus d’infos : hautbugey-tourisme.com

Si vous poussez la route en direction vers l’est d’Oyonnax, vous pourrez y découvrir le site naturel Dinoplagne® où vous ferez un retour 145 000 années en arrière, à l’époque où le paysage ressemblait aux Bahamas, quand les dinosaures et autres géants peuplaient les forêts jurassiennes. Un site unique au monde qui permet d’admirer, au format réel, la plus grande trace d’empreintes jamais découverte.

>> Plus d’infos : www.terrevalserine.fr ou à l’Office de Tourisme de Bellegarde-sur-Valserine