Nouvelle-Ecosse — 12 décembre 2016

L’été dernier, alors que nous devions assister au mariage d’une amie à Montréal, et que je visitais cette ville pour la 3ème fois, nous avons décidé de nous en éloigner pour découvrir la région de la Nouvelle-Ecosse sur la côte Est du Canada. C’est d’ailleurs une presqu’île si on y regarde de plus près, avec notamment 7 600km de littoral.

 

Nous ne connaissions pas du tout et nous en avions pas du tout entendu parlé, mais plus on cherchait des informations pour faire notre itinéraire et plus notre envie d’être sur place grandissait… Et nous n’avons pas été déçus, c’était vraiment un superbe voyage.

Comme très souvent, nous avons fait un road-trip – après un court vol entre Montréal et la plus importante ville de Nouvelle-Ecosse : Halifax.

Une fois sur place, j’ai découvert que c’était une destination idéale pour moi qui suis gourmande – on y trouve de très bons produits locaux avec notamment du homard et tous les produits de la mer en général… du bon vin aussi pour accompagner chaque bon plat. La route s’est faite très facilement, puisque des surprises se trouvent à chaque tournant – les paysages sont grandioses et 100% nature. On a pris de grandes inspirations et la grandeur du Canada fait du bien au moral (et aux poumons que nous avons, asphyxiés par Paris).

Mais la Nouvelle-Ecosse c’est aussi :

– Un paradis pour les sportifs – surf, rafting sur le mascaret (lente descente de la rivière Shubenacadie où soudain la mer s’engouffre dans l’embouchure avec une puissance étonnante et renverse le début des vagues de près de 3 mètres), kayak, voile, …
– Des pistes cyclables pour prendre le temps de s’émerveiller des paysages – notamment sur les 92km de voies de Port Hastings à Inverness sur la côte ouest de Cap Breton (celticshores.ca)
– Le DisneyLand des golfeurs  avec ses 75 parcours répartis sur la région. Notez les incontournables : Cabot Links (Inverness), Fox Harb’r (Wallace), Osprey Shores (Guysborough), The Links at Penn Hills (Shubenacadie), The Links at Brunello (Timberlea), Bluenose Golf Club (Lunenburg) …
– Le berceau des artistes – l’inspiration et la créativité se trouve partout, il suffit d’ouvrir les yeux, il y a d’ailleurs un parcours à suivre dans la région de Cap Breton pour aller à la rencontre de créateurs et passionnés
– Le Bluenose – navire canadien emblématique n’ayant jamais perdu une course au 20ème siècle. Il est même représenté sur la pièce de 10 cents canadienne depuis 1937
– 5 sites désignés par l’UNESCO : paysage de Grand-Pré, falaises fossilières de Joggins (baie de Fundy), vieille ville de Lunenburg, …

Road-Trip en Nouvelle-Ecosse

Road-Trip en Nouvelle-Ecosse

Road-Trip en Nouvelle-Ecosse

Road-Trip en Nouvelle-Ecosse

Road-Trip en Nouvelle-Ecosse

Road-Trip en Nouvelle-Ecosse

Road-Trip en Nouvelle-Ecosse

Ce que j’ai surtout aimé c’est le Good Sheer Passport 2015 – initiative de l’Office du Tourisme qui a décidé de regrouper différents établissements axés sur la gastronomie locale (vignobles, coffee shop, micro-distillerie de bière, rhumerie, produits agricoles…) pour de rien louper sur la route. A chaque visite un coup de tampon et beaucoup de fun entre les adresses !

Good Sheer Passport 2015

Notre itinéraire en Nouvelle-Ecosse

Je retracerais ensuite chaque activité et visite que nous avons fait sur la route… Attachez vos ceintures !
(cliquez sur les titres ci-dessous en gras pour ouvrir la page de l’article dédié)

Préambule : la Nouvelle-Ecosse en vidéo

Jour #1 – Halifax aéroport > Pictou
Arrivée à l’aéroport de Halifax, récupération de notre voiture et en route vers Pictou où nous avons passé la nuit en lodge, au bord de l’Océan Atlantique.

Jour #2 – Pictou > Inverness
En suivant les bonnes adresses du Good Sheer Passport, nous avons visité une distillerie de Gin & Vodka, une de Whisky, fait un picnic sur la plage de Pomquet et profité du coucher de soleil sur la plage de Inverness après avoir trouvé notre B&B pour la nuit.

Jour #3 – Inverness > Cap Breton > New Harbour
Nous étions très optimistes quant à faire le tour complet de la Nouvelle-Ecosse en voiture, mais sur place on s’est rendu compte que cela faisait beaucoup trop de kilomètres donc nous avons du raccourcir l’itinéraire, en commençant par Cape Breton où nous avons coupé au milieu. La route nous a réservé de belles surprises, avec notamment la visite d’une ancienne gare de train à Orangedale ayant préservé la gare devenue Musée et les locomotives et autres briseurs de glace canadiens. Fascinant. Nous avons passé la nuit au bord de l’eau à New Harbour.

Jour #4 – New Harbour > Wolfville
En passant à travers le village de Sherbrook nous avons rencontré la pluie qui est devnue incessante… l’occasion alors de traverser la Nouvelle-Ecosse en mettant le cap vers le Nord et la région viticole de Wolfville, en bordure de la baie de Fundy sur laquelle nous misions beaucoup. Et nous n’avons pas été déçus – le soleil nous a accueilli et de très belles visites pour finir la journée : une brûlerie de café et un jardin aromatique fabricant des confitures et des huiles. Un pur délice.

Jour #5 – Wolfville > Annapolis Royal
Définitivement la région que nous avons adoré, après Cap Breton, qui regroupe un grand nombre de vignobles (nous avons tenté de tous les visiter) et de très jolies villes agréables à vivre.

Jour #6 Annapolis Royal > Digby
Nous avons tellement aimé cette ville et son ambiance, que nous avons écouté les conseils des propriétaires de notre B&B pour rester 2 jours et profiter du marché des producteurs locaux et de la vie locale, en visitant le Port, le Fort St Anne, les très bons restaurants de la ville, avec une escapade jusqu’à Digby, connue pour ses très bonnes coquilles St Jacques.

Jour #7 – Annapolis Royal > Lunenburg
Lunenburg est une très belle ville, très animée avec de jolies maisons colorées qui m’a donné envie d’y vivre… Nous avons rencontré le fameux Bluenose, observé la marée basse devenue haute en fin de journée, et profité de la plage en ayant trouvé un cottage au bord de l’eau.
Par contre, on s’est rendu compte qu’une pénurie d’essence commencait à pointer son nez et les stations fermaient les unes après les autres… Bien sûr, nous étions déjà sur la réserve, sinon c’est pas drôle !

Jour #8 – Lunenburg > Peggy’s Cove
Priorité n°1 de la matinée : trouver de l’essence ! Après 4 essais et 3h de queue à une station, nous sommes finalement repartis avec $20 d’essence (restriction oblige), en route vers Peggy’s Cove, avec une halte à Mahone Bay que nous avons adoré, une pause baignade à Bayswater et des paysages cotiers très agréables.
Une fois à Peggy’s Cove – joli petit port de pêche (et aussi très touristique pour son phare) – nous avons flâné dans la ville à la rencontre des locaux, souvent artistes et observé les vagues sur les rochers de la côte. Après avoir écouté 2-3 conseils, nous avons trouvé une superbe adresse pour la nuit à l’Hôtel Oceanstone.

Jour #9 – Peggys’ Cove > Halifax
La route se poursuit jusqu’à Halifax avec la découverte de la capitale de la région de Nouvelle-Ecosse.

Jour #10 – Halifax pour la semaine
Nous y avons passé la semaine à jouer aux locaux : shopping, test de toutes les adresses gourmandes, tour en bateau, vélo, … C’est une super ville, jeune et animée !

- Zoom sur la région de la Nouvelle-Rcosse pour la situer géographiquement -

Itinéraire road-trip en Nouvelle-Ecosse

- Zoom sur les étapes de notre road-trip (10 jours) -

Itinéraire road-trip en Nouvelle-Ecosse

Alors ce road-trip vous plait, vous me suivez ?

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Vous aimez ? Partagez !

L'Auteur

100driiine

Blog-trotteuse addict depuis 2010, je parcours le monde pour le présenter sous la forme de "10 bonnes raisons de s'envoler vers..." les villes et pays parcourus. Cliquez, Lisez, Voyagez !

(6) Commentaires des lecteurs

  1. Ça a l’air vraiment cool comme circuit en effet !

  2. Super article ! J’adore les roads trips, préparer son circuit puis se laisser découvrir de nouveaux paysages !

    • Pour moi, c’est la meilleure façon de voyager, surtout sur une île, facile à organiser :)

  3. Aaaah ça fait plaisir de voir d’autres personnes s’aventurer en Nouvelle-Ecosse. Pour nous avant de partir, il était très difficile de trouver des informations. C’est dommage que vous n’ayez pas eu le temps de rentrer un peu plus dans les terres de Cape Breton, c’est sans doute ce qu’on a préféré. :)

    • Hello,
      Ah super que vous soyez aussi allés en Nouvelle-Ecosse. Mais vous êtes partis quand ?
      Nous on a trouvé trop d’infos au contraire…La région est hyper dynamique sur Internet et on s’y est pris un peu trop à l’arrache pour s’organiser correctement… d’où le louper sur Cape Breton :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>