Je dois vous raconter mon week-end détox en Bretagne entre Saint Malo et le Mont St Michel, entre blogueurs ayant soifs d’insolite. Départ en train de Paris et arrivée à Dol de Bretagne dans la soirée du vendredi… nous avons été accueillis autour d’un bon dîner qui nous a permis de faire connaissance, puis de découvrir l’histoire du Domaine des Ormes qui nous hébergait pour le week-end.

 

Ce gigantesque site (200 hectares) propose une diversité d’hébergements et d’activités pour toute la famille, qui s’avèrent aussi agréable entre amis qu’en couple. Aventureux ou rêveurs, il y a des activités pour tous les goûts : paintball, tennis, pédalos, tir à l’arc, piscine, parcours acquatique, escalade, acrobranches, ski nautique, … et golf !

De nature plutôt calme, ce n’est pas le genre de destination que j’aurais choisi de mon propre chef. Ce que j’aime avec mon blog, c’est lorsqu’il me pousse à découvrir des choses qui sont différentes de mes habitudes.
Et je peux désormais faire une croix de plus à ma liste des « 100 choses à faire avant de mourrir » pour dormir dans les arbres à la sortie de l’hiver.

Le stress est rapidement monté quand lorsque qu’après notre dîner, nous avons été dirigés vers la ‘salle des briefing’ sur les coups de minuit pour des explications concrètes sur la sécurité et comment se hisser à la force des bras dans notre cabanne. Non ok j’exagère, il y avait une échelle faite de cables métalliques et rondins de bois…
Je pensais dormir dans les arbres, oui mais sans que cela devienne sportif. La seule chose qui me rassurait pendant ce briefing est qu’il y avait des personnes dans une pire situation que la mienne – elle devaient faire un vrai parcours accrobranche d’environ 30 minutes avant d’atteindre le graal – leur lit !

Une fois équipée de mon super baudrier, me voici partie sur le chemin de ma cabane d’une nuit ! Et c’est arrivée en bas de l’échelle que je me suis dit « Ok je ne suis pas encore couchée ! ». La nuit était déjà entamée et je rouspetais un peu… quand je me suis mise à grimper à cette échelle, mousqueton à droite et ligne de vie bien en vue… Une fois en haut, le ‘ouffff’ de soulagement et la fierté de l’avoir fait et de pouvoir enfin aller dormir dans les arbres… Seul le bruit de la nature se faisait entendre.
L’équipement de la cabane est très sommaire mais il m’a rappelé que j’étais là pour un week-end détox (ni confort, ni technologie). Parfait pour déconnecter !

Hop au lit, et bonne nuit ! Les photos ont été prises le lendemain matin…

Domaine des Ormes

Domaine des Ormes

Domaine des Ormes

Puis sur le trajet à vélo, d’autres cabanes apparaissent au fil des arbres du domaine :

Domaine des Ormes

Plus pratique, les cabanes familiales disposent de vrais escaliers, plutôt que de l’échelle vertigineuse :

Domaines des Ormes

Domaine des Ormes

Domaine des Ormes

Au lever du soleil, je me sentais l’âme d’un Robin des Bois des temps modernes. J’étais prête à découvrir le domaine lors d’une course d’orientation remplie d’énigmes, dont l’une passait par une épreuve de tir à l’arc. Chouette activité ! Après quelques essais, j’avais pris le coup et je me suis vraiment amusée…

Tir à l'arc au Domaine des Ormes

Tir à l'arc au Domaine des Ormes

Tir à l'arc au Domaine des Ormes

Tir à l'arc au Domaine des Ormes

Ma plus belle cible – je suis prête à aller combatter dans les bois :

Tir à l'arc au Domaine des Ormes

Domaine des Ormes
Le Moulin des Ormes
35120 Dol-de-Bretagne

Accessible en train : Paris – Dol-De-Bretagne direct en 2h40 (Domaine à 6 kms de la Gare)
www.logishotels.com/LesOrmes
Cabane dans les arbres à partir de 109€ la nuit


Quelques dates importantes pour mieux comprendre l’histoire du lieu et de cette entreprise familliale :

1860
La famille Houitte de La Chesnais achète le Domaine. Six générations se succèdent jusqu’aux actuels descendants.

1977
Création du camoing, auquel personne ne croyait qu’il pouvait devenir le site qu’il est aujourd’hui, tout en étant toujours détenu par la famille.

1989
Création du parcours de Golf de 18 trous.

1995
Création du premier parc aquatique.

2004
Création de la première cabane dans les arbres sans eau, ni électricité. Et ainsi chaque année qui suivra, de nouvelles cabanes ont vu le jour.

2010
Construction des cabanes sur l’eau qui sont arrivées 6 ans après la première cabane dans les arbres. Il est alors possible de passer une nuit à dériver au fil de l’eau sur un des étangs du Domaine.

 

Vous aimez ? Partagez !

L'Auteur

100driiine

Blog-trotteuse addict depuis 2010, je parcours le monde pour le présenter sous la forme de "10 bonnes raisons de s'envoler vers..." les villes et pays parcourus. Cliquez, Lisez, Voyagez !

(2) Commentaires des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>