Normandie — 18 avril 2017

Pour cette troisième journée en Normandie (après la Côte Fleurie et le Calvados) nous voici à longer les côtes du Bessin.

Cette côte, ou plutôt ces plages sont essentiellement connues pour être celle du débarquement et de la délivrance, pendant la seconde Guerre Mondiale.

 

 

On l’a tous étudié à l’école et se rendre sur place pour prendre toute la dimension de ces évènements avait quelque chose de très émotionnel. Toutefois, je n’apprécie guère le caractère très touristique des différents sites, et j’aurais préféré que l’esprit de « mémoire » soit plus présent. En tout cas, cela m’a procuré un fort sentiment de fierté d’être française en saluant le courage de tous ces hommes qui se sont battus et sont morts pour faire de la France un pays fort et vaillant. Il est important de se souvenir !

Notre premier arrêt était au cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer situé juste au-dessus de la plage d’Omaha Beach sur l’un des sites du débarquement (D-DAY) allié (américains et britanniques) du 6 juin 1944. Ce cimetière honore les soldats américains morts pendant la bataille de Normandie, soit 9 387 hommes.
Le cimetière apparaît notamment dans le très bon film Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg en 1988.

Sur place, mon constat était assez triste, puisque je me disais que parmi les générations futures et les années à venir, de moins en moins de personnes auront dans leur proche histoire familiale un lien avec la 1ère ou 2nde Guerre Mondiale. Personnellement, dans ma famille, j’ai toujours entendu de très nombreuses histoires de mes grands-parents, cousins et leurs proches… ce qui me connecte facilement aux évènements, même s’il est toujours difficile de mesurer l’ampleur de la situation. Ce tourisme de mémoire est alors d’autant plus important…qu’il doit rester authentique et ne pas tourner à quelque chose de trop hypothétique pour ces jeunes qui arrivent…

J’aimerais aussi partager ici mon coup de cœur pour la série française Un Village Français que je trouve particulièrement bien tourné, qui permet de mieux comprendre à quoi ressemblait la vie pendant ces guerres…

En quelques mots, n’oublions pas TOUS ces soldats !

Cimetière militaire américain

Cimetière militaire américain

Cimetière militaire américain

Avant de poursuivre vers la plage de Utah Beach – nom de code donné par les alliés à la plage de la Madeleine (à Sainte-Marie-du-Mont) – première zone de débarquement le 6 juin 1944.
C’est même à partir du 5 juin vers 23h que les premiers bombardements ont retenti sur Saint Martin de Varreville. Puis à partir de 00h15 le 6 juin, 13 000 parachutistes ont été largués derrière les lignes ennemies avec pour mission : affaiblir les troupes allemandes et empêcher l’arrivée de renfort. Ils facilitent ainsi le débarquement des soldats, venus par bateau, sur la plage puis leur progression dans les terres. L’opération Overlord est lancée !

Plage du débarquement Utah Beach Normandie

Plage du débarquement Utah Beach Normandie

Plage du débarquement Utah Beach Normandie

Plage du débarquement Utah Beach Normandie

Plage du débarquement Utah Beach Normandie

Nous continuons notre ascension sur la Côte Est de la Manche, jusqu’à rejoindre un autre haut-lieu du débarquement – la plage de Omaha où les 1ère et 29ème Divisions d’Infanterie américaine étaient chargées d’établir une tête de pont sur ce site d’Omaha Beach. Les 6km de plage avaient été divisés en 3 grands secteurs codés d’Ouest en Est : « Dog » face à Vierville, « Easy » face à Saint-Laurent et « Fox » face à Colleville.
Les allemands avaient fortifié la falaise avec des bunkers bétonnés et installé de nombreux obstacles sur la plage (comme les croix de métal que vous pouvez voir sur une des photos ci-dessus) et construit des fossés et des murs antichars d’assaut aux entrées des avllées conduisant aux 3 villages (Carentan, Saint-Côme-du-Mont et Saint-Mère l’Eglise). Sur cette même plage a été installée une gigantesque sculpture nommée « Les Braves » signée par l’artiste Anilore Banon qui représente 3 éléments :
Les Ailes de l’Espoir : pour que le souffle qui a porté ces hommes le 6 juin 1944 continue de nous insirer en nous rappelant qu’ensemble il est toujours possible de changer l’anvenir.
Debout, la Liberté : pour que l’exemple de ceux qui se sont dressés contre la barbarie nous aide à nous tenir debout face à toutes les formes d’inhumanité
Les Ailes de la Fraternité : pour que cet élan de Fraternité nous rappelle toujours notre responsabilité envers l’Autre comme envers nous-même.

Ceci est.. plus que d’actualité !

Sculpture les Braves par Anilore Banon sur la plage d'Omaha

Cette œuvre rend hommage au courage des soldats des Forces Alliées qui ont sacrifié leurs vies pour notre liberté et nous rappellent qu’ils se sont battus pour la défense de nos valeurs communes de tolérance et liberté.
Pour vous aider à vous rendre compte de l’envergure de cette sculpture, elle mesure 9m de haut sur 15m de large et pèse pas moins de 15 tonnes.


 

Nous poursuivons notre route en quittant le Bessin pour entrer dans la Manche avec en point de mire Barfleur et Gatteville.

Sur la route, nous traversons la ville d’Isigny-sur-Mer qui me dit quelque chose… et passons devant la laiterie. Bien sûr, elle est connue pour son beurre, ses fromages, et ses caramels ! Pause gourmande obligatoire pour faire le plein de fromages que nous savourerons le soir venu… et de caramels qui nous accompagneront tout au long de notre road-trip.

Laitierie de Isigny-sur-Mer

Galerie du caramel de Isigny-sur-Mer

Les Halles de Isigny-sur-Mer

Les Halles de Isigny-sur-Mer

Caramels d’Isigny
Fabrication artisanale et visite d’usine
Tarif : 3€ par adulte et 2€ par enfant
Rue du 19 Mars 1962 – ZA Isypôle
14230 Isigny-sur-Mer

Mais avant cela, petite halte au soleil à Saint-Vaast-la-Hougue où nous avons pris un café au soleil. De Saint-Vaast, nous avions une belle vue sur l’île de Tatihou où il est possible de se rendre en bateau amphibie (ou à pieds à marée basse). Tatihou est l’un des pôles de référence en matière de culture maritime normande.
Pour nous rapprocher encore plus de Tatihou, nous avons rejoint la plage plutôt secrète de Jonville qui offre un panorama remarquable sur l’île. Les odeurs de fleurs sont merveilleuses sur place, j’en ai même fait un joli bouquet.

Plage de Jonville avec vue sur Tatihou

Plage de Jonville avec vue sur Tatihou

Nous sommes ensuite partis à la découverte de Barfleur – un pittoresque port de pêche et de plaisance classé parmi « les plus beaux villages de France » grâce à son patrimoine architectural : son port, son église Saint-Nicolas, sa station de sauvetage, et son panorama sur le phare de Gatteville.

Village de Barfleur

Village de Barfleur

Village de Barfleur

Village de Barfleur

Village de Barfleur

Village de Barfleur

Village de Barfleur

Village de Barfleur

Village de Barfleur

Village de Barfleur

Village de Barfleur

De loin, le monument nous faisait de l’œil et nous avions envie de nous en rapprocher. Le phare de Gatteville est le 2ème plus haut de France avec ses 75 mètres constitué de 365 marches et 52 fenêtres.

Phare de Gatteville

Phare de Gatteville

Phare de Gatteville

PS : à 10 minutes près, je suis arrivée à la fermeture du site et je n’ai donc malheureusement pas pu gravir les marches pour avoir la chance d’admirer le point de vue tout là-haut… Partie remise !

A la fin de cette journée, nous avons dormi dans une chambre d’hôte plutôt insolite puisque installée dans une ancienne laiterie (pour moi qui évite au maximum le lait de vache !). C’est alors dans les terres que nous nous sommes dirigés, à Tocqueville pour nous installer pour la soirée – en ayant pris soin de faire quelques courses afin de pique-niquer dans le jardin…

Article dédié ici : Chambre d’hôtes Laiterie de Tocqueville

Chambres d'hôtes Laiterie de Tocqueville

Save

Save

Vous aimez ? Partagez !

L'Auteur

100driiine

Blog-trotteuse addict depuis 2010, je parcours le monde pour le présenter sous la forme de "10 bonnes raisons de s'envoler vers..." les villes et pays parcourus. Cliquez, Lisez, Voyagez !

(0) Commentaires des lecteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>