Le « manger bon, manger Bio » c’est vraiment mon leitmotiv depuis toujours et surtout depuis que je vis sur Paris. Car les tentations sont grandes de manger à l’extérieur sans trop savoir ce qu’il y a dans nos assiettes, à moins d’y mettre le prix, et encore ! Je ne suis pas une grande cuisinière mais je prends du plaisir à préparer de bons petits plats pour manger le plus équilibré possible. C’est aussi plus pratique pour moi qui suis « sans gluten ». Grand nombres d’établissements ouvrent aujourd’hui leurs portent partout en France en affichant les options veggie/vegan/GF et c’est tant mieux. Alors quand une adresse ouvre ses portes et que ma blog-copine Géraldine m’invite (pour me raconter ses péripéties au japon), je fonce !

Je ne suis pour autant aucun régime particulier et ne m’y intéresse pas plus que ça. Je mange juste de bons produits que j’achète en magasin Bio, sur les marchés ou les salons Bio. Et je me fais plaisir surtout.
Donc le régime « Paléo » je n’en avais pas vraiment entendu parlé…

Le Paléo, qu’est-ce que c’est ?

Le régime paléolithique n’a pas été inventé puisqu’il correspond simplement à ce que les premiers êtres humains mangeaient spontanément, de façon naturelle. Pour simplifier, le régime Paléo reprend les codes de l’ère préhistorique et de nos chers hommes de Cromagnon… pour la façon dont il se nourrissaient et aussi faisaient de l’exercice. La cuisson serait apparue au paléolithique, il y a environ 40 000 ans, mais il semble que nos ancêtres mangeaient surtout les aliments crus. La cuisson étant alors réservée aux viandes et poissons vaillement chassées et pêchés. La diète paléolithique supprime 2 grands groupes d’aliments, soit les produits laitiers et les céréales (notamment le gluten) et fait partie des régimes faibles en glucide.

Et les résultats alors ?

Les personnes qui suivent cette façon de se nourrir pourraient alors noter :

  • Une amélioration de leur état de santé général
  • Une disparition de la fatigue – un regain d’énergie (rien qu’avec la supression des sucres)
  • Une disparition des problèmes de digestion
  • Moins de raideurs matinales

Mais je dirais que c’est le cas avec à peu près toutes les méthodes, du moment que vous réduisez le gluten, les sucres, en privilégiant les légumes et viandes frais et Bio et que vous y ajoutez une activité sportive.

Où manger Paléo ?

A Paris, j’ai donc testé le tout nouveau restaurant Paléo Vingt et Un qui a ouvert ses portes en juillet 2017 du côté de Charonne. Le propriétaire est lui-même concerné par l’amélioration que ce type de diète a eu comme effet positif sur sa santé. Il a naturellement souhaité partager sa vision du « manger sain » et je suis contente d’avoir découvert cet endroit.

Paléo Vingt et Un Paris

Paléo Vingt et Un Paris

Paléo Vingt et Un Paris

Paléo Vingt et Un ParisJe ne dis pas qu’il faut suivre cette méthode plutôt qu’une autre, mais plutôt d’une manière générale de se rendre compte de ce que l’on met dans son assiette. Il est très facile d’ouvrir une boîte le soir où l’on est fatigué mais il faut être conscient des effets néfastes que cela aura sur notre santé. Peut-être pas demain, ni dans 2 ans, mais dans 5 ou 10 ans certainement ! Ou cela n’empêchera rien… mais au moins on se sera fait ‘moins mal’.
C’est ma vision…

Revenons au menu de Paléo Vingt et Un. Avec Géraldine, nous nous sommes croisées et pas vues depuis 3 semaines, car je rentrais de Nouvelle Zélande, quand elle partait au Japon… Nous avions donc le temps de papoter et de savourer la carte. Nous avons alors sélectionné différents plats afin de goûter.

Sachez que la carte change tous les jours et que vous risquez alors de ne pas trouver ce que j’ai pris, mais ce sera tout aussi bon.

Paléo Vingt et Un ParisEn entrée :
J’ai choisi le vélouté de patates douces épicé.
J’ai beaucoup aimé ce mélange de patates douces (sucré) avec ce goût de curry épicé, parsemé de petites graines façon gomasio.

Paléo Vingt et Un ParisGéraldine a opté pour l’assiette de mini-tapas, tapenade d’olives vertes, cake aux lardons, noix et jambon cru.

Paléo Vingt et Un ParisEn plat :
Il y a des options veggie et vegan sous forme de bol Paléo, et nous avons opté pour un plat. Géraldine pour une blanquette océane, brocolis, patates douces et courgettes et moi pour les spaghettis de courgettes à la bolognaise car je trouvais cela original. Les plats arrivent dans un bol, toujorus pour réprésenter la façon de se nourrir de nos ancêtres. Le service 3 étoiles n’éxistait pas encore…

Paléo Vingt et Un Paris

Paléo Vingt et Un ParisEn dessert : oui quand c’est sans gluten et sans sucre, on peut se lâcher !
On a opté pour les energy balls, dates abricots secs, amande, chocolat et enrobage pistache coco, et Géraldine pour le marbré chocolat griottes.

Paléo Vingt et Un ParisLe tout accompagné d’une bonne citronnade. On s’est régalée, le service est adorable et aux petits soins, et on avait vraiment plus faim après ça !

Découvrir d’autres adresses sans gluten à Paris, c’est ici.

Paléo Vingt et Un
Certifié SANS GLUTEN, SANS LACTOSE et BIO
21 rue Godefroy Cavaignac
75011 Paris
Facebook.com/paleovingtetun
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h

Entrée + plat ou Plat + dessert à 14,50€
Menu entrée + plat + dessert est à 16,50€

Save