Hier soir, alors que je prenais un verre (en terrasse, oui oui) avec des copines, l’une d’entre elles a raconté son voyage sur les îles éoliennes, ce qui m’a rappelé mon road-trip en Sicile qui était super sympa. Alors pour me replonger dans ce doux souvenir, j’ai décidé de me mettre en cuisine et de préparer une recette de melanzane alla parmigiana ou aubergines à la parmesane en Français.

 

Il s’agit d’une recette traditionnelle du Sud de l’Italie et une chouette manière de cuisiner des légumes peu habituels sinon. Ayant des copines italiennes et végétariennes, c’est un bon moyen de challenger mes talents de cuisinière !
Il me semble qu’il existe – ou du moins que c’est tout à fait envisageable – une version avec de la viande hachée ajoutée à la sauce tomate pour avoir un plat plus consistent si souhaité. Mais est-ce véritablement approuvé par les siciliens ? Je dois faire mes recherches…

C’est parti pour la recette que j’ai arrangé à ma sauce, à vos stylos !

Pour 4/6 personnes (tout dépend s’il s’agit de votre plat principal)

Ingrédients :

2-3 aubergines bio (selon leur taille)
Huile d’olive
1 (petit) oignon
1 gousse d’ail
1 cuillère à café d’origan
4 grosses tomates (j’en ai utilisé que 3, et il m’en manquait bien une)
1 pot de sauce tomate à l’aubergine (j’utilise la marque bio Demeter)
Sel, poivre
1 cuillère à café de vinaigre (balsamique ou de vin)
60g de parmesan fraîchement râpé
Quelques feuilles de basilic frais et hachées
2 boules (ou 250g) de mozzarella di buffala bio

Recette à suivre en 10 étapes :

1. Couper les extrémités des aubergines et coupez-les sur la longueur en tranche d’1cm d’épaisseur

Recette aubergines à la parmesane

2. Griller les aubergines au gril en fonte ou au barbecue
Si comme moi, vous n’êtes pas en possession de l’un de ces objets magiques, utilisez simplement votre four à chaleur tournante. Pour cela, badigeonnez les lamelles d’aubergine d’huile d’olive (avec un pinceau si vous avez) puis les mettre sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé pour les faire cuire 10 minutes de chaque côté au four à chaleur tournante réglé sur 210°C (donc 20 minutes au total – j’ai retourné les tranches à mi-cuisson)

img_7292

3. Pendant ce temps, versez 3 cuillères à soupe d’huile d’olive dans une sauteuse à feu moyen. Ajoutez l’oignon et l’ail préalablement émincé, puis l’origan et faites cuire 10 minutes jusqu’à ce que l’oignon devienne transparent et que l’ail colore tout juste

img_7284

4. En parallèle, coupez 4 tomates et évidez-les de leurs pépins. Coupez-les ensuite en petit morceaux et réservez

img_7286

5. Ajoutez les tomates à l’oignon, l’ail et l’origan. Mélangez bien le tout, couvrez et laissez mijoter pendant 15 minutes. Ecrasez un peu les tomates à mi-cuisson (selon votre goût)

6. Ajoutez ensuite un pot de sauce tomate, mélangez bien et laisser chauffer 5 minutes de plus

img_7290

7. Quand la sauce a bien réduit, salez, poivrez et ajoutez une petite cuillère de vinaigre et le basilic (le mien vient de ma production perso, donc les feuilles sont toutes petites ^^ mais c’est maison et cultivé avec amour)

img_7287

img_7288

8. Prenez un plat qui va au four (idéalement 15cm de diagonale). Versez une fine couche de tomates fondue + sauce, saupoudrez de parmesan et recouvrez d’une couche d’aubergines. Ajoutez une couche de mozzarella. Répétez jusqu’à épuisement des ingrédients, en terminant par une couche de sauce tomate puis de parmesan

img_7291

img_7294

img_7295

img_7296

9. Mettez le plat au four à 190°C pour 30 minutes jusqu’à ce qu’il devienne doré et le dessus quasi croustillant
(il est possible de rajouter une fine couche de chapelure sur le dessus, mélangé au parmesan pour apporter davantage de croustillant – Oops Cyril Lignaaac sort de ce corps !)

img_7297

10. Sortez du four et servez aussitôt… ou le réserver pour plus tard car il ne sera que meilleur une fois réchauffé

img_7301

img_7299

Buon appetito e viva Italia !

PS : Si vous avez le fameux barbecue, ce plat de légumes est top accompagné de bonnes grillades !

Pour continuer de voyager, une option, c’est de (re)lire mes articles sur mon road-trip en Sicile ici.