7   +   1   =  

Avec l’hiver interminable que nous avons eu (oui, j’ai envie de parler au passé en imaginant que c’est fini) j’ai eu de terribles envies de soleil et de plages, plus que jamais ! Et j’aime bien partir en février-mars au soleil dans une destination exotique. La Réunion est sans doute mon caillou préféré !

Et puis cette année, j’ai eu l’opportunité de m’envoler vers le paradis : les îles Maldives. Vous devez pensez que là-bas ça n’a rien à voir avec la Réunion, ou même Maurice, il n’y a rien à faire et vagabonde que je suis – je me suis ennuyée… J’y ai pensé, j’avoue. Mais en y réfléchissant de plus près, je suis toujours active à 150% lorsque je visite une destination, et j’en reviens toujours plus fatiguée qu’au départ. Une fois n’est pas coutume, j’avais envie de tester un autre mode de vacances – le farniente c’est-à-dire les vacances, les vraies.

Avant toute chose, situons l’archipel sur une carte et (re)lisez mon article sur mes conseils de préparation d’un voyage aux Maldives :

Dhigali Maldives en hydravionL’Archipel des Maldives, situé dans l’Océan Indien, est constitué à 90% d’eau et compte de plus de 1 200 îles idylliques et îlots dont environ 200 sont peuplées (80 appelées îles-villages où vivent les locaux et 120 allouées aux hôtels entre 2 et 5 étoiles, appelées îles-hôtels) quand 800 demeurent complètement désertes !

Il s’agit d’un pays d’Asie du Sud situé à 800 kms au sud-ouest du Sri Lanka et à peu près pareil du sud de l’Inde. On compte une superficie de 298 km² d’îles émergées réparties en 26 atolls. La capitale du pays est Malé où se trouve l’aéroport international.

Les Maldives semblent correspondre aux restes d’une chaîne volcanique engloutie, formée il y a plus de 60 millions d’années pour la petite histoire géologique.

A peine mon billet d’avion réservé que j’aimais l’idée de m’imaginer au soleil à profiter des plages de sable blanc, des lagons remplis de jolis poissons et de la bonne dose de vitamin sea que j’allais absorber !


Mais n’y a-t-il vraiment que ça à faire aux Maldives ?

Oh NON ! Voyons les activités qu’il est possible de pratiquer (liste non-exhaustive…) :

1. Faire son baptême de plongée sous-marine (voir même à passer son brevet 1er niveau, mais il sera sans doute moins cher en Thaïlande par exemple) pour savourer la beauté des fonds sous-marins

2. S’adonner simplement au snorkling : pour ceux qui comme moi ne sont pas fan de plongée (par peur ou contrainte médicale), le snorkling – nager avec masque et tuba – est déjà largement suffisant pour se rendre compte de l’immensité du lagon et de la variété de poissons multicolores présents (bébés requins compris)

Snorkling Maldives

3. Nager au milieu des requins-baleine : pour les plus aventureux, perso je laisse ma place

4. Pêcher au coucher du soleil (ou Sunset Fishing) à bord d’un bateau spécifique : très sympa à faire surtout quand la session pêche se termine autour d’un barbecue. Nous avons testé cette activité sur Dhigali

5. Essayer ou pratiquer des activités nautiques telles que : surf, kitesurf, planche à voile, canoë, kayak à fond transparent, … ou louer un bateau

6. Profiter de la sérénité de se savoir au milieu de l’Océan Indien dans ses eaux turquoises

Velassaru Maldives

7. Ne rien faire !

8. Ou lire (tous les livres achetés et mis de côté durant l’année) à l’ombre…

9. Bavarder avec son homme autour d’un verre sur la plage (ou à la piscine pour alterner)

10. Marcher dans le sable, le long des plages : certaines îles font plusieurs kilomètres et offrent de belles balades

Marcher sur la plage des maldives

11. Se mettre dans un transat et sentir le sable chaud glisser entre ses doigts de pieds

12. Profiter du spa de l’hôtel : qui propose souvent des rituels inspirés d’Inde et de Chine avec des modelages qui dénouent toutes les tensions (à des prix très corrects)

13. Admirer la plage illuminée : pour cela, il faut se rendre en bord de mer à la tombée de la nuit pour observer ce phénomène assez rare aux Maldives – cela dure une minute et se sont de minuscules crustacés (les ostracodes) qui possèdent un organe bioluminescent auquel ils font appel pour se défendre. L’île Mudhdhoo – au Nord de Malé – est connue pour (facilement) observer ce spectacle

14. Visiter la capitale Malé : comme bien souvent, il est intéressant de découvrir la capitale du pays que l’on visite pour découvrir son ambiance et sa culture. A Malé ce qui est sympa à faire, ce sont les marchés traditionnels dont le marché aux poissons, se balader à travers les maisons colorées mais aussi les maisons de thé et de goûter la cuisine locale. Malheureusement en ce moment, le climat politique n’est pas favorable à une visite de Malé et des îles dites « villages » des Maldives, donc nous avons du passer notre chemin… (voir les explications dans mon article dédié à comment bien préparer son voyage aux Maldives)

15. Assister à une fête locale : où les danseurs sont en transe au son d’une musique traditionnelle du pays. Vivez une expérience unique au son des percussions pour une immersion totale au cœur de la culture maldivienne. Nous n’avons malheureusement pas eu cette occasion.

16. Naviguer sur un Dhoni (bateau traditionnel à voile). Nous avons vécu cette expérience sur l’île de Velassaru lors d’une croisière en bateau au coucher du soleil. Moment romantico-magique !


17. Survoler l’archipel et observer les différents atolls des Maldives depuis le ciel – en hydravion par exemple comme lors de notre transfert vers Dhigali

Dhigali Maldives en hydravion

18. Se lever aux aurores (aux environs de 6h du matin) pour observer les couleurs qui teintent le ciel

19. Participer à un cours de hatha yoga : à l’aube ou lorsque le soleil se couche. Le ciel se nimbe alors de nuances roses qui s’évanouissent sur l’eau, offrant ainsi un paysage lunaire à couper le souffle et un cadre parfait pour se zénifier

20. Savourer les saveurs locales : du sashimi de thon aux plats traditionnels maldiviens, la cuisine est variée et très inspirée. Le poisson comme le riz constituent les ingrédients de base dans la cuisine maldivienne

Restaurant Sand à Velassaru Maldives

21. Se perdre sur un banc de sable au milieu de nulle part comme les sandbanks de Kuramathi et Dhigali

Sunset Dhigali Maldives

22. Faire la fête et danser sur le sable d’une île tropicale : chaque soir des animations sont organisées (soirées DJ, concert, fête locale, …)

23. Se balancer ou siester dans un hamac

Dhigali Maldives plage
24. Prendre des photos sublimes sans besoin d’aucun filtre, et accorder une RTT à Photoshop

25. Voir des couchers de soleil divinement beaux – même si nous n’avons pas été super chanceux

Maldivian style sunset fishing Dhigali Maldives

26. Sauter en parachute, ou faire du parachute ascensionnel – ce que j’aurais adoré !

27. Ou… pratiquer l’art De-Ne-Rien-Faire

28. Chercher des coquillages – comme les cauris – sur les longues plages des Maldives. Cette variété de coquillage était utilisée comme monnaie au Moyen-âge. C’est pourquoi aujourd’hui, ils ornent toujours les pièces de monnaie du pays. Et surveiller que la coquille ne soit pas habitée par Bernard…

29. Se rendre utile et collecter les déchets qui s’échouent sur les plages et aider à les recycler

30. Visiter une île locale et s’imprégner de sa culture quand la localisation vous le permet (par exemple Kuramathi est proche de Radhoo et Bikini Beach et Dhigali est proche de Midhoo)

Radhoo island Maldives

31. Participer à un tournoi de sport local, avec les membres du personnel et sympathiser (cricket, foot, …)

32. Partir en excursion pour voir des dauphins, ou simplement profiter d’un transfert entre 2 îles pour en voir des centaines – comme lors de notre trajet retour depuis Dhigali. Les membres d’équipage du bateau prévoient toujours une marge d’avance pour les transferts, et font volontiers le détour car eux aussi sont ravis d’en voir (phénomène assez rare)

33. S’informer sur les dimensions océanographiques des Maldives, comme avec l’ECO centre de Kuramathi

34. Souffler un peu et offrir à sa marmaille une journée (ou plusieurs…) au Kids Club présents sur la plupart des îles qui organisent des programmes d’activités que je leur envie (sur Kuramathi, Dhigali et Kurumba)

Après tout ça, le plus dur sera de remettre des chaussures fermées quand l’heure du retour sera venue !

Pour celles et ceux qui sont déjà allé aux Maldives, vous voyez d’autres activités ?
Et pour les autres, ça vous donne envie ?