9   +   6   =  

Égine compte quelques 20 000 habitants et la ville principale de l’île, en Grèce, est souvent appelée Chora (qui signifie ‘la ville’ en grec tout simplement) afin de faire la différence avec Égine, ‘l’île’.
J’ai aussi entendu ‘Égine-town’ – mais c’est plus pour faire la différence et que les touristes s’y retrouvent…

 

La chora se situe face à la mer et donc face au port et à l’église d’Aghios Nikolaos qui accueille les nombreux bateaux. Le centre-ville est situé le long du port et accueille une école élémentaire ainsi qu’un collège et un lycée. Le quartier nord de la ville est fait de maisons de maîtres.
Petite visite en images :
 
Egine

Egine

Egine

Centre ville d'Egine

Centre ville d'Egine

Centre ville d'Egine

Centre ville d'Egine

L’île d’Égine est aujourd’hui l’un des principaux lieux de production de pistaches (20 000 tonnes par an qui emploie 3 500 personnes). Les pistachiers sont arrivés d’Égypte vers 1920. Cette production est tellement importante qu’en Grèce, il arrive que les pistaches soient appelées des ‘égines’.
Sur l’île, on trouve aussi pas mal d’amandiers, d’oliviers et des vignes.

– EGINE –

Où boire un verre ? Le bar ‘lounge’ Chez Nissos pour un Capuccino Freddo Le bar tout au bout de la ville,
monté sur pilotis (dont j’ai oublié le nom)

Où manger ? La taverne Chez Babis, les pieds dans l’eau (ou presque)

Où voir un bon film ? Au cinéma en plein air de la ville