François Ier a offert à Jean le Breton les terres de Villesavin où fût construit le présent château entre 1527 et 1537 grâce à l’aide d’ouvriers français et italiens utilisés sur Chambord. Il paraitrait même que Villesavin ait servi de cobaye pour certains travaux de Chambord. Seulement 10 ans ont fallu pour mettre sur pied cet imposant château – ce qui relève d’une véritable prouesse pour l’époque.

 

Mais alors, pourquoi cette construction a été aussi rapide ? Tout simplement car François Ier nomme Jean le Breton gouverneur des travaux du château de Chambord et ce dernier doit être logé (rapidement et à proximité) pour mieux piloter le projet d’envergure qui se situe alors à 7km droit devant.
Le château de Villesavin a alors été surnommé « La Cabane de chantier de Chambord ». D’inspiration italienne, Villesavin fait parti des très belles réalisations de l’époque Renaissance. Il est l’un des premiers châteaux construit sur un plan carré. Les artisans florentins ont largement participé au décor raffiné ainsi qu’aux peintures murales, notamment de la chapelle. Le marbre et les dorures sont également très présents.

A ce moment là, Jean le Breton devait relancer le chantier de Chambord interrompu auparavant pendant 27 mois à cause des guerres d’Italie.

Après le passage de Jean le Breton, le château connaîtra d’autres familles de la noblesse. Aujourd’hui, c’est la troisième génération de la famille de Sparre qui continue de faire vivre les lieux.

La visite intérieure du château démarre avec l’aile de service et sa cuisine / patisserie.
Juste au-dessus se trouvaient les chambres du personnel et la lingerie et dans le corps central, les appartements luxueux.

Plusieurs avancées techniques sont présentes dans ce château en commençant par l’apparition :
– du tourne-broche, installé dans la cheminée pour faire cuire le gibier.
– du chauffage central qui pouvait aussi servir de chauffe-plat dans la salle à manger par exemple.
– de l’escalier à vis qui servit très probablement de maquette/essai de celui à double révolution de Chambord.
– de la porte battante du vestibule – un vrai bijoux de technologie pour l’époque – qui permettait à la porte de rester ouverte selon un certain degré d’ouverture ou de se refermer si elle était légèrement poussée.
Ce qui facilitait les va-et-viens par simple petit coup de pied ou coude dans la porte, sans perdre la chaleur de la pièce notamment.

Château de Villesavin

Admirez ici la superbe vasque en marbre de Carrare dans la cour d’honneur et cette architecture très Renaissance.

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Pénétrez dans la chapelle, très récemment rénovée, notamment au niveau des peintures murales :

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Entrée dans le vestibule puis la cuisine et son imposante cheminée :

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Très rare etque j’ai découvert à Villesavin – le colombier à échelle tournante toujours fonctionnelle et aux 1 500 cages à pigeons. Avoir un colombier à cette époque évoquait la hiérarchie sociale. Le nombre de cages ensuite et la façon dont elles étaients disposées donnait les différents niveaux de pouvoir qui allaient de la sanction simple à la peine de mort en passant par le pouvoir d’emprisonner.
Il est très rare que les colombiers soient encore en place car généralement ils étaient les premiers éléments d’un château à être détruits lors d’attaques ennemies. Or, celui-ci reste en parfait état !

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Les vrais atouts de ce château, toujours familial :

– Un vrai complément de visite au Château de Chambord
– La dimension familiale de ce château qui me fascine toujours !
– L’accès possible à vélo via le circuit des Châteaux à vélo « Ombres & Lumières » : www.chateauxavelo.com
– Profiter des espaces de pique-nique sur place
– La Chasse au trésor – Un trésor serait véritablement caché dans le parc du Château de Villesavin et ce message se transmet de génération en génération… Si vous veniez aider à le trouver ? Tous les mardis de juillet et août à 15h
– Le musée du mariage qui regroupe une importante collection de robes de mariée d’époque datant de 1850 à 1950

Château de Villesavin

Château de Villesavin

– Le musée de la voiture (transport d’hommes, de marchandise, et véhicules d’enfants)

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

Château de Villesavin

– Une collection unique au monde de globes de mariage (plus de 350 modèles exposés)

Château de Villesavin

Château de Villesavin

– La visite du Château est adaptée aux enfants par la recherche d’un probabble fantôme… en répondant à différentes enigmes
– La Safranerie

Château de Villesavin
41250 Tour-en-Sologne
Tarif : 9€ pour parc + intérieur du château + musées
Consulter les horaires d’ouverture sur le site Internet : www.chateau-de-villesavin.fr

Poursuivez la visite avec mon article sur le Château de Chambord