A chaque voyage c’est toujours un peu pareil – j’ai cette volonté d’écrire au fil de l’eau de mes découvertes… Mais voilà que le temps vient à manquer et que je préfère profiter à 150% des instants sur place ! Et le temps passer à bloguer est du temps en moins à profiter de la destination… Et puis raconter en décalé, c’est profiter une deuxième fois de mon voyage finalement ! Même si c’est un peu frustrant pour mes lecteurs… Je vais tenter de publier rapidement et régulièrement pour me rattraper. Promis.

Une fois de plus, ce voyage est passé trop vite. Un mois ça paraît long sur le papier mais ça file à toute allure dans la réalité.

D’autant que ce voyage était un mix de visites et de temps passé entre amis et famille. Car pour rappel, l’Homme d’Ailleurs est kiwi (c’est-à-dire néo-zélandais) et c’est pour cette raison que nous avons traversé le globe.

Notre voyage

Inutile de préciser que nous avons pris l’avion pour nous rendre sur le pays au « long nuage blanc » (surnom donné à la Nouvelle-Zélande). Beaucoup ne se rendent pas compte de la distance qui sépare la France de la Nouvelle-Zélande, alors pendant que vous saisissez une carte du monde, voici notre itinéraire (sans bluffer) :

Paris > Dubaï (6h30) – Stop : 3h
Dubaï > Melbourne (13h) – Stop : 5h
Melbourne > Wellington (3h30) – arrivée au pays des kiwis après 31h de vol !

Nous avons opté pour la compagnie Emirates qui propose un excellent rapport qualité / prix / confort et s’associe à Qantas à partir de l’Australie. Ma première fois sur Qantas et j’ai adoré l’expérience. Le service client à bord est top et le menu super bon (et disponible sans gluten !). Sur place, nous avons pris la compagnie nationale : Air New Zealand – très bien, mais un peu chère tout de même sur des vols locaux. (Exemple : Wellington > Dunedin (1h15 de vol) : $NZ450)

En dernière minute j’ai reçu un email très alléchant de la part d’Emirates me proposant d’upgrader mon billet entre Dubaï et Melbourne pour accéder à la classe Business en échange de 900€ par personne. Tentant quand on sait au combien le voyage est douloureux… Mais ça l’était encore plus pour nos finances alors on a supprimé l’email. Une prochaine fois si on gagne au Loto !

Notre arrivée

Après une bonne préparation physique et psychologique, j’ai été ravie de voir que le voyage s’est parfaitement déroulé ! Physiquement car nous avions repris le sport il y a quelques mois avec 3 séances de running par semaine, ce qui aide le corps à surmonter la douleur des +30h assis dans l’avion.

Et psychologiquement car on s’était répété dans nos têtes tout l’itinéraire plusieurs fois, en se rendant compte qu’on allait très certainement souffrir…

Et puis, avec l’aide de litres d’eau et d’Arnica, on a surmonté cette épreuve et l’acclimatation une fois sur place s’est faite sans soucis. Nous nous sommes levés pendant 5 jours à 6h30 du matin et allions dormir aux alentours de 21h mais comme nous restions dans la famille à ce moment, cela nous a permis de profiter pleinement du temps passé avec chaque membre et de faire plein de choses. De re-découvrir Wellington, sous le soleil du Printemps pointant son nez, par exemple…

Nous avons aussi eu beaucoup de chance côté météo. L’été en France avait été plutôt mitigé, pour ne pas dire gris et pluvieux (surtout sur Paris) et nous savions que nous arriverions en Nouvelle-Zélande en fin d’hiver, début de printemps et que cette période charnière ne serait pas tellement propice à des températures élevées ni même beaucoup de soleil, mais on y était préparé. A notre grande surprise, les premiers jours étaient certes froids, mais le soleil et le ciel bleu nous a finalement accompagné tout le mois, si ce n’est un jour ou deux de gris et pluie. La chance !

Notre programme

Nous avions déjà fait en 2011 un road-trip autour de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. Pour ce voyage, on voulait alors se concentrer sur la famille et les amis – c’est pour cela que je n’ai pas été très présente sur les réseaux sociaux, poursuivant ma digitale detox de cet été – et visiter les endroits que nous avions réservés pour notre prochain séjour, celui-là donc.

Je vais tenter de rédiger des articles en fonction de notre programme, mais aussi des visites que nous avons faites et de compléter de précédents articles que j’avais déjà faits il y a 6 ans.

Aussi, si vous projetez un voyage en Nouvelle-Zélande, posez moi toutes vos questions, et je me ferais un plaisir d’y répondre !

  • Arrivée à Wellington et séjour dans la vallée d’Upper Hutt (5 jours)
  • Balade à Palmerston North (1 jour)
  • Séjour dans la ville de Wellington (3 jours)
  • Vol vers Dunedin (Île du Sud)
  • Séjour à Dunedin (2 jours)
  • Road-trip dans la partie sud de l’Île du Sud (12j) incluant : la forêt des Catlins, la région de Southland quasiment en entier, Stewart Island, la région de Fjordland avec le lac Te Anau et Milford Sound, le parcours de la région Central Otago, …
Waouh !

J’aurais tout aussi pu intituler mon article : Bienvenue au pays du « waouh » !

Ce mot doit être celui que j’ai le plus prononcé pendant mon voyage. Aucune autre destination ne m’a fait le même effet. La Nouvelle-Zélande est un magnifique pays. Je ne rentrerais pas dans le débat ‘le plus beau ou pas’ car tous les goûts sont dans la nature mais impossible de rester indifférent(e) face à la multitude de paysages qu’il est possible de traverser en 1 journée ! Voir défiler les différentes facettes du pays à travers les vitres de notre voiture était un réel plaisir. Pouvoir décider de s’arrêter pour une balade, un picnic… ou juste un bol d’air n’a pas de prix et la location d’une voiture a cela de bon. Nous avons pris des tonnes de photos, dans lesquelles il faut que je plonge. Mais bien souvent les images ne suffisent plus. Et ce que je vais vous raconter ne vous aidera qu’un tout petit peu à comprendre ce qui fait de ce pays, un magnifique endroit à visiter. A me relire, je crois découvrir que je suis tombée amoureuse de cette terre, si lointaine et pourtant comme si c’était chez moi. Je m’y suis sentie bien, heureuse et en sécurité. On y respire un air pur, tellement pur qu’on s’est fait la remarque à plusieurs reprises…

On a essayé de capturer des petites séquences de vidéos pour donner une autre impression des endroits que nous avons visités…

Mais rien n’y fera je pense, ni les images, les mots ou encore les vidéos ne recréront l’ambiance des paysages et ce que l’on ressent sur place. Bref, planifiez un voyage en Nouvelle-Zélande bientôt et rendez-vous compte par vous-même.

Premières images

Voici les premières images que j’ai capturé en arrivant à Wellington, avec beaucoup d’emblèmes comme vous pourrez le voir :

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Une colonne Tiki

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

De la fougère

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Un Tui dans un Cerisier

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Un cerisier en fleurs

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Un Wood Pigeon

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Un Tui dans un Eucalyptus

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Un Cabage Tree

Voyage en Nouvelle-Zélande 2017

Un Pukeko

Dès demain, je commence à vous présenter – sous un ciel parfaitement bleu – Wellington, la capitale politique du pays.

Un voyage en Nouvelle-Zélande bientôt ? Des questions ? Je vous écoute…

%d blogueurs aiment cette page :